Collège Bernard Roussillon à Saint-Aigulin

Situé à l’extrême sud de la Charente Maritime, le collège Bernard Roussillon se trouve également au confins de 3 autres départements: Charente, Gironde et Dordogne. C’est l’établissement le plus âgé de la Haute Saintonge méridionale et aussi le plus petit du département. Son secteur de recrutement est réparti sur trois communes: Saint-Aigulin, La Clotte et La Roche Chalais. C’est un petit collège dynamique qui fourmille de projets.

Rentrée 2016: 210 élèves, 8 divisions en tout, 2 par niveau.

Près de 190 élèves sont demi-pensionnaires et empruntent les transports scolaires.

Le collège est constitué de 3 bâtiments:

  • 1 bâtiment administratif incluant les bureaux, la cuisine et la salle de restauration, le C.D.I. et la salle des professeurs.
  • 1 bâtiment d’enseignement comportant les locaux de la vie scolaire, la salle de réunion, l’atelier de maintenance et les salles de cours.
  • 1 bâtiment modulaire servant de foyer aux élèves.
  • 1 gymnase appartenant à la commune accueil les élèves pour les cours d’éducation physique, sportive et les activités de l’association sportive.

Adultes encadrants:

Principale: Madame LOTTERIE

Adjointe gestionnaire: Madame DIONET

Conseillère Principale d’Éducation: Madame MOULIN

Adjoint administratif: Monsieur SORBETS

Une vingtaine d’enseignants dont certains en service partagé avec les collèges voisins

6 assistants d’éducation et 2 personnes en service civique

1 chef de cuisine; 5 agents polyvalents d’entretien et de restauration

1 agent de maintenance

1 infirmier présent un mercredi sur deux et tous les jeudis

1 conseillère d’orientation psychologue présent un mardi sur deux

1 médecin scolaire et 1 assistante sociale référents

Horaires: 8h – 18h , pause méridienne de 1h30

Début des cours à 8h30 , fin des cours à 16h30, pas de cours le mercredi après-midi.

Aide aux devoirs de 16h45 à 18h (Lundis, mardis et jeudis).

Atelier Théâtre le mardi soir.

Chorale le jeudi soir.

Association sportive: lundi et mercredi après-midi.

Association AIPE (Association Indépendante des Parents d’Élèves) et FSE (Foyer Socio-éducatif), ces deux associations apportent une aide financière à leurs adhérents lors des sorties et voyages pédagogiques et sont à l’origine de diverses activités pour les collégiens. Une troisième association dépendante de la fédération de la PEEP est présente au sein du collège.

Dans le cadre de la réforme du collège, l’accompagnement personnalisé a été mis en place à tous les niveaux au sein des cours et des EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaires) sont proposés aux élèves.

Certaines actions et quelques projets sont mis en place en lien avec les écoles primaire dans le cadre du cycle 3.

En 2017, un forum des métiers sera organisé au printemps et la course contre la Faim aura lieu en mai comme les années précédentes.

 

Saint-Aigulin accueille des demandeurs d’asile

SONY DSC

Nous avons accueilli mercredi 30 novembre 2016 quatre jeunes femmes Erythréennes et leurs quatre enfants, autour d’un petit déjeuner convivial, en présence de Madame Elise DABOUIS, Sous-Préfet de Jonzac, d’Alain CHIRON Maire et de son conseil Municipal, des membres du CCAS, de la Banque Alimentaire, Le Secours Catholique, l’A.S.A., L’inter Association, le conseil paroissial et l’association Tremplin 17 qui est chargée par l’Etat Français d’accompagner ces femmes et ces enfants demandeurs d’asile.

Alain CHIRON, Maire, et Elise DABOUIS, Sous-Préfet de Jonzac

Alain CHIRON, Maire, et Elise DABOUIS, Sous-Préfet de Jonzac

Le soleil était dans les cœurs, les témoignages émouvants nous ont rappelés à tous que les demandeurs d’asile ont prioritairement besoin de protection.
Elles ont fui l’Erythrée, la dictature la plus sanglante d’Afrique, et un homme à la tête de ce pays de 5 millions d’habitants qui a réduit sa population en esclavage. Ce pays est devenu un immense camp de travail forcé, un bagne. Le quotidien de l’Erythrée est fait de rafles, de tortures, de viols, d’effroi, de milliers de situations terrorisantes.
Il est de la vocation de la France d’accueillir celui ou celle qui est persécuté.
La France terre d’accueil, est le pays rappelons-le des Droits de l’Homme.
Nous Saint- Aigulinois, nous saurons mettre notre convivialité Charentaise et notre tolérance à l’honneur.

Recherche professionnels de santé et amélioration de l’offre de soins

diaporama-pole-sante-derniere-page

Depuis quelques mois la municipalité travaille pour améliorer la situation concernant la désertification médicale en milieu rural, que nous subissons actuellement sur notre bassin de vie.
Après plusieurs voyages à La Rochelle, en Préfecture et à l’agence Régionale de Santé (ARS) afin de recueillir toutes les réponses à nos questions, nous avons réactivé l’association des acteurs de santé de la Dronne, constituée au départ en retraite du Dr Patrick TISSEUIL pour pourvoir à son remplacement.
Suite à plusieurs réunions et après concertation, nous avons convenu de constituer un pôle de santé sur notre bassin de vie Saint-Aigulin – La Roche Chalais – Montguyon, offrant la possibilité à chaque professionnel de travailler ensemble pour élaborer un projet de santé, qui permettra la construction de deux maisons de santé pluridisciplinaire (MSP), une à Montguyon et une à Saint Aigulin, La Roche Chalais étant déjà doté depuis peu d’une telle structure.
La réalisation de ces objectifs nécessite une bonne organisation et met en jeu des aspects immobiliers, financiers et juridiques. Le projet médical constitue le premier élément à développer dans le processus de création d’une MSP.
Ce projet de santé permettra de favoriser et d’optimiser l’offre de soins sur notre territoire, d’apporter également une meilleure réponse en termes de parcours, de continuité, de qualité des prises en charge des patients.
Bénéfices pour tous, patients et médecins, par l’amélioration de la qualité des pratiques et des soins (travail en équipe) et les possibilités de coopération, mais aussi par la pérennisation de l’offre de soins qui permet notamment d’attirer de nouveaux professionnels.
Il s’agit d’assurer une continuité de soins, la prévention et la prise en charge des pathologies chroniques (diabète, maladie cardio- vasculaires…) de promouvoir le maintien à domicile, d’assurer la prévention et le dépistage, de réduire les risques démographiques…
Les professionnels qui exercent en dehors des murs de la future MSP peuvent s’associer à la conception de ce projet.
Les collectivités porteuses des projets, peuvent solliciter des subventions auprès des services de l’état, du conseil départemental, de la Région et actuellement dans le cadre du contrat de ruralité.
Nous avons organisé mardi 29 novembre notre première réunion en présence des professionnels de santé et de l’ARS, 25 d’entre eux ont répondus présents, un échange intéressant et de qualité qui débute ce challenge.
En parallèle nous continuons notre démarche afin de recruter de nouveaux médecins généralistes et dentistes et utilisons tous les moyens à notre disposition.