Warning: preg_match(): Unknown modifier '(' in /var/www/vhosts/saint-aigulin.fr/httpdocs/wp-content/themes/townpress/includes/redux/extensions/metaboxes/extension_metaboxes.php on line 697
février 2021 - Saint Aigulin

Conseil Municipal du 18 février 2021

Objet : Vote du compte administratif du budget principal 2020

 

Madame le Maire se retire de la salle du Conseil pour le vote.

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le rapport de Madame le Maire,

Vu le Code général des Collectivités Territoriales, et notamment ses articles L.2121-14, L.2121-21 et L.2121-29 relatifs à la désignation d’un président autre que le Maire pour présider au vote du compte administratif et aux modalités de scrutin pour les votes de délibération ;

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment son article L.2121-31 relatif à l’adoption du compte administratif et du compte de gestion ;

Considérant que M. Jacques JULLIEN a été désigné pour présider la séance lors de l’adoption du compte administratif ;

Vu le compte de gestion de l’exercice 2020 du budget principal, dressé par le comptable ;

 

Après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve le compte administratif de l’exercice 2020 du budget principal, lequel peut se résumer de la manière suivante :

        

BUDGET PRINCIPAL
FONCTIONNEMENT
Dépenses : 1 558 150,49 € Recettes : 2 209 511,82 €
Excédent de clôture : 651 361,33 €
INVESTISSEMENT
Dépenses : 529 305,18 € Recettes : 346 970,83 €
Déficit de clôture : – 182 334,35 €

 

Constate les identités de valeurs avec les indications du compte de gestion.

Arrête les résultats définitifs tels que résumés ci-dessus.

 

Objet : Vote du compte administratif du budget Annexe les Barails d’Aigulin 2020

 

Madame le Maire se retire de la salle du Conseil pour le vote.

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le rapport de Madame le Maire,

Vu le Code général des Collectivités Territoriales, et notamment ses articles L.2121-14, L.2121-21 et L.2121-29 relatifs à la désignation d’un président autre que le Maire pour présider au vote du compte administratif et aux modalités de scrutin pour les votes de délibération ;

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment son article L.2121-31 relatif à l’adoption du compte administratif et du compte de gestion ;

Considérant que M. Jacques JULLIEN a été désigné pour présider la séance lors de l’adoption du compte administratif ;

Vu le compte de gestion de l’exercice 2020 du budget annexe Les Barails d’Aigulin, dressé par le comptable ;

 

Après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve le compte administratif de l’exercice 2020 du budget annexe Les Barails d’Aigulin, lequel peut se résumer de la manière suivante :

 

BUDGET ANNEXE DES BARAILS d’AIGULIN
FONCTIONNEMENT
Dépenses : 54 599,28 € Recettes : 104 992,19 €
Excédent de clôture : 50 392,91 €
INVESTISSEMENT
Dépenses : 7 162,34 € Recettes :  31 667,00 €
Déficit de clôture : – 24 504,66 €

 

Constate les identités de valeurs avec les indications du compte de gestion.

Arrête les résultats définitifs tels que résumés ci-dessus.

 

Objet : Vote du compte administratif du budget Annexe Centre Bourg 2020

 

Madame le Maire se retire de la salle du Conseil pour le vote.

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le rapport de Madame le Maire,

Vu le Code général des Collectivités Territoriales, et notamment ses articles L.2121-14, L.2121-21 et L.2121-29 relatifs à la désignation d’un président autre que le Maire pour présider au vote du compte administratif et aux modalités de scrutin pour les votes de délibération ;

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment son article L.2121-31 relatif à l’adoption du compte administratif et du compte de gestion ;

Considérant que M. Jacques JULLIEN a été désignée pour présider la séance lors de l’adoption du compte administratif ;

Vu le compte de gestion de l’exercice 2020 du budget annexe Centre Bourg, dressé par le comptable ;

 

Après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve le compte administratif de l’exercice 2020 du budget annexe Centre Bourg, lequel peut se résumer de la manière suivante :

 

BUDGET ANNEXE CENTRE BOURG
FONCTIONNEMENT
Dépenses : 48 118,99 € Recettes : 274 251,52 €
Excédent de clôture : 226 132,53 €
INVESTISSEMENT
Dépenses : 1 178 070,26 € Recettes : 1 187 273,21 €
Déficit de clôture : 9 202,95 €

 

Constate les identités de valeurs avec les indications du compte de gestion.

Arrête les résultats définitifs tels que résumés ci-dessus.

 

Objet : Vote du compte administratif du budget Annexe Lotissement Les Grands Champs 2020

 

Madame le Maire se retire de la salle du Conseil pour le vote.

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le rapport de Madame le Maire,

Vu le Code général des Collectivités Territoriales, et notamment ses articles L.2121-14, L.2121-21 et L.2121-29 relatifs à la désignation d’un président autre que le Maire pour présider au vote du compte administratif et aux modalités de scrutin pour les votes de délibération ;

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment son article L.2121-31 relatif à l’adoption du compte administratif et du compte de gestion ;

Considérant que M. Jacques JULLIEN a été désignée pour présider la séance lors de l’adoption du compte administratif ;

Vu le compte de gestion de l’exercice 2020 du budget annexe Lotissement Les Grands Champs, dressé par le comptable ;

 

Après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve le compte administratif de l’exercice 2020 du budget annexe Lotissement Les Grands Champs, lequel peut se résumer de la manière suivante :

 

BUDGET ANNEXE LOTISSEMENT LES GRANDS CHAMPS
FONCTIONNEMENT
Dépenses : 2 352,14 € Recettes : 2 352,27 €
Excédent de clôture : 0,13 €
INVESTISSEMENT
Dépenses : 123 966,05 € Recettes : 0,00 €
Déficit de clôture : – 123 966,05 €

 

Constate les identités de valeurs avec les indications du compte de gestion.

Arrête les résultats définitifs tels que résumés ci-dessus.

 

Objet : Délibération approuvant le Compte de Gestion du Budget Principal 2020

 

Le Conseil Municipal,

 

Après avoir entendu le Compte Administratif de l’exercice 2020 pour le Budget Principal,

Après s’être assuré que le Receveur a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l’exercice 2019, celui de tous les titres de recettes émis et celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu’il a procédé à toutes les opérations d’ordre qu’il lui a été prescrit de passer dans ses écritures ;

Considérant que les opérations de recettes et de dépenses paraissent régulières et suffisamment justifiées ;

 

Après en avoir délibéré, et statuant sur l’exécution du budget principal de l’exercice 2020, à l’unanimité :

 

         Approuve le Compte de Gestion du Receveur Municipal pour le Budget Principal de l’exercice 2020

         Déclare que le compte de Gestion dressé pour l’exercice 2020 par le Receveur, visé et certifié conforme par l’ordonnateur, n’appelle ni observation ni réserve de sa part.

 

Objet : Délibération approuvant le Compte de Gestion du Budget Annexe Les Barails d’Aigulin 2020

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le Compte Administratif de l’exercice 2020 pour le Budget Annexe les Barails d’Aigulin,

Après s’être assuré que le Receveur a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l’exercice 2019, celui de tous les titres de recettes émis et celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu’il a procédé à toutes les opérations d’ordre qu’il lui a été prescrit de passer dans ses écritures ;

Considérant que les opérations de recettes et de dépenses paraissent régulières et suffisamment justifiées ;

 

Après en avoir délibéré, et statuant sur l’exécution du budget annexe les Barails d’Aigulin de l’exercice 2020, à l’unanimité :

 

         Approuve le Compte de Gestion du Receveur Municipal pour le Budget Annexe les Barails d’Aigulin de l’exercice 2020

         Déclare que le compte de Gestion dressé pour l’exercice 2020 par le Receveur, visé et certifié conforme par l’ordonnateur, n’appelle ni observation ni réserve de sa part.

 

Objet : Délibération approuvant le Compte de Gestion du Budget Annexe Centre Bourg 2020

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le Compte Administratif de l’exercice 2020 pour le Budget Annexe Centre Bourg,

Après s’être assuré que le Receveur a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l’exercice 2019, celui de tous les titres de recettes émis et celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu’il a procédé à toutes les opérations d’ordre qu’il lui a été prescrit de passer dans ses écritures ;

Considérant que les opérations de recettes et de dépenses paraissent régulières et suffisamment justifiées ;

 

Après en avoir délibéré, et statuant sur l’exécution du budget annexe Centre Bourg de l’exercice 2020, à l’unanimité :

 

         Approuve le Compte de Gestion du Receveur Municipal pour le Budget Annexe Centre Bourg de l’exercice 2020

Déclare que le compte de Gestion dressé pour l’exercice 2020 par le Receveur, visé et certifié conforme par l’ordonnateur, n’appelle ni observation ni réserve de sa part.

 

Objet : Délibération approuvant le Compte de Gestion du Budget Annexe Lotissement Les Grands Champs 2020

 

Le Conseil Municipal,

Après avoir entendu le Compte Administratif de l’exercice 2020 pour le Budget Annexe Lotissement Les Grands Champs,

Après s’être assuré que le Receveur a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au bilan de l’exercice 2019, celui de tous les titres de recettes émis et celui de tous les mandats de paiement ordonnancés et qu’il a procédé à toutes les opérations d’ordre qu’il lui a été prescrit de passer dans ses écritures ;

Considérant que les opérations de recettes et de dépenses paraissent régulières et suffisamment justifiées ;

 

Après en avoir délibéré, et statuant sur l’exécution du budget annexe Lotissement Les Grands Champs de l’exercice 2020, à l’unanimité :

 

         Approuve le Compte de Gestion du Receveur Municipal pour le Budget Annexe Lotissement Les Grands Champs de l’exercice 2020

Déclare que le compte de Gestion dressé pour l’exercice 2020 par le Receveur, visé et certifié conforme par l’ordonnateur, n’appelle ni observation ni réserve de sa part.

 

Objet : Finances : demande de subventions pour les travaux de réhabilitation de la piscine municipale

 

Madame le Maire informe le Conseil Municipal de la possibilité ouverte par l’état de bénéficier d’une subvention exceptionnelle au titre du DSIL « rénovation énergétique » pour le financement de projets ayant trait à la transition écologique, la résilience sanitaire et la préservation du patrimoine.

Également, cette subvention exceptionnelle permet d’intégrer les projets de rénovation énergétique des bâtiments publics des communes.

Afin de bénéficier de ce dispositif, Madame le Maire propose au Conseil Municipal de soumettre le projet de rénovation de la Piscine Municipale, en retenant les critères suivants :

  • Mise en place de panneaux solaires sur le toit pour mise en place d’un système de chauffage de l’eau des bassins écologique et économique
  • Réfection des bassins, qui à ce jour souffrent de fuites d’eau, augmentant considérablement le coût en eau annuel.

Le coût total des travaux est estimé à 431.221,40 € HT, soit 517.465,80 € TTC.

Afin de financer ces travaux, Madame le Maire propose au Conseil Municipal de solliciter les subventions suivantes :

  • DSIL « rénovation énergétique », à hauteur de 47% du montant HT des travaux, soit une subvention d’un montant de 202.674,06 €
  • Le Conseil départemental de la Charente-Maritime, au titre du Fonds Energie, à hauteur de 33% du montant HT des travaux, soit une subvention d’un montant de 142.303,06 €
  • La commune conserve un autofinancement à hauteur de 20% du montant HT des travaux, soit un autofinancement de 86.244,28 €.

Madame le Maire demande au Conseil Municipal de se prononcer sur cette proposition.

 

Le conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve le projet de réhabilitation de la Piscine Municipale, pour un montant de travaux estimé à 431.221,40 € HT, soit 517.465,80 € TTC

Dit que les crédits nécessaires seront inscrits au budget 2021

Mandate Madame le Maire à l’effet de solliciter les subventions suivantes :

  • DSIL « rénovation énergétique », à hauteur de 47% du montant HT des travaux, soit une subvention d’un montant de 202.674,06 €
  • Le Conseil départemental de la Charente-Maritime, au titre du Fonds Energie, à hauteur de 33% du montant HT des travaux, soit une subvention d’un montant de 142.303,06 €

Autorise Madame le Maire à l’effet de signer tous documents relatifs à cette affaire.

 

Objet : Finances : demande auprès du conseil départemental de la Charente-Maritime pour l’acquisition de matériel sportif

 

Madame le Maire informe le Conseil Municipal que suite à un contrôle de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) en octobre dernier, il est apparu nécessaire de procéder à la remise à niveau des équipements du stade de football.

Le montant de l’acquisition de ce nouvel équipement s’élève à 8.267,61 € HT, soit 9.971,13 € TTC.

Afin de financer cette acquisition, Madame le Maire demande au Conseil Municipal de l’autoriser à demander une subvention au Conseil Départemental de la Charente-Maritime, au titre des équipements sportifs, à hauteur de 25% du montant hors taxe, soit une subvention de 2.066,90 €.

 

Le conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Dit que l’acquisition de nouveaux équipements pour le stade de football, pour un montant HT de 8.267,61 €, sera inscrite au budget 2021

Sollicite, pour son financement, le Conseil Départemental de la Charente-Maritime, au titre des équipements sportifs, pour l’obtention d’une subvention à hauteur de 25% du montant hors taxe, soit une subvention de 2.066,90 €.

Mandate Madame le Maire à l’effet de signer tout document relatif à cette affaire.

 

Objet : Avancement de grades 2021

 

Madame le Maire rappelle au Conseil Municipal que conformément à l’article 34 de la loi du 26 janvier 1984, les emplois de chaque collectivité ou établissement sont créés par l’organe délibérant de la collectivité ou de l’établissement.

Il appartient donc au Conseil Municipal de fixer l’effectif des emplois à temps complet et non complet nécessaires au fonctionnement des services, même lorsqu’il s’agit de modifier le tableau des emplois pour permettre des avancements de grade. En cas de suppression d’emploi, la décision est soumise à l’avis préalable du Comité Technique Paritaire.

 

La délibération doit préciser les grades correspondant aux emplois créés.

         Considérant le tableau des emplois adoptés par le Conseil Municipal,

         Considérant la nécessité de créer un emploi d’Adjoint Technique Principal 2ième Classe à temps complet, un emploi d’Adjoint Technique principal de 2ième classe à temps non complet, et un emploi d’Adjoint Administratif Principal 1ière classe à temps complet, avec effet au 1ier mai 2021.

 

Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Décide d’adopter les modifications du tableau des emplois ainsi proposées, avec effet au 1ier mai 2021

Mandate Madame le Maire à l’effet de signer tous les actes et documents afférents à cette décision.

 

Objet : Gites de la Dronne : modification des tarifs : caution locative et caution « ménage »

 

Madame le Maire informe le Conseil Municipal qu’il convient de revoir les tarifs appliqués aux cautions locative et « ménage » des Gites de la Dronne.

En effet, à ce jour, il existe 3 sortes de cautions locatives, différenciées selon qu’il s’agit d’une location mensuelle, d’une location « entreprise » ou d’une location « vacances ».

Afin d’harmoniser ces tarifs, Madame le Maire propose d’établir le montant de la caution locative à 450 € pour les 3 catégories de location. Celle-ci sera systématiquement encaissée pour toute location mensuelle ou entreprise, et restituée après état des lieux de sortie.

Pour les locations vacances, cette caution ne sera encaissée qu’après état des lieux de sortie et en cas de constatation de dégradation dans le ou les gites loués.

Également, il convient d’établir une caution « ménage », qui ne sera encaissée qu’à l’état des lieux de sortie et à la condition que le ménage de sortie n’ait pas été effectué par les locataires. Madame le Maire propose au Conseil Municipal de fixer le montant de cette caution à 50 €.

 

Le conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve la proposition de fixer le montant de la caution locative à 450 €, applicable aux locations mensuelles, aux locations « entreprise » et aux locations « vacances »

 

Approuve la proposition d’établir une caution « ménage », d’un montant de 50 €

Mandate Madame le Maire à l’effet de mettre en œuvre cette décision.

 

Objet : Domaine Public : Déclassement de quatre parcelles sises Les pièces de Gouzilh pour création d’un chemin communal

 

Madame le maire expose la situation de quatre parcelles communales, sises lieudit les Pièces de Gouzilh, et cadastrées section H n°1108, n°1109, n°1111 et n°1113, appartenant au domaine privé de la Commune.

Ces parcelles constituent un chemin d’accès aux parcelles limitrophes, pour certaines enclavées.

Afin de régulariser la situation, et classer ainsi ces parcelles dans la voirie communale, il convient de procéder au déclassement de ces parcelles, pour les intégrer dans le domaine public

Madame le Maire demande au Conseil Municipal de se prononcer sur cette décision.

 

Le conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité

 

Décide de classer les parcelles cadastrées section H n°1108, n°1109, n°1111 et n°1113 dans le domaine public

Dit que ces parcelles seront intégrées à la voirie communale

Mandate Madame le Maire à l’effet de mettre en œuvre cette décision.

 

Objet : Domaine public : échange de parcelles avec un administré pour permettre la pose d’une bâche de défense extérieure contre l’incendie

 

Vu le Code général de la propriété des personnes publiques et, notamment, son article L.1111-1,

Vu le Code général des collectivités territoriales et, notamment, ses articles L.2121-29 et L.2122-21,

 

Madame le Maire rappelle au Conseil Municipal l’obligation de pourvoir la Commune de moyens suffisants en termes de défense extérieure contre l’incendie.

Elle expose la situation de terrains constructibles au Petit Mondain.

Afin de permettre la mise en place d’une bâche de défense contre l’incendie, permettant de prendre en compte la totalité des parcelles constructibles, et après négociation avec les propriétaires de parcelles au lieudit le Petit Mondain, un accord a été trouvé, consistant en un échange de parcelle. La Commune ferait don de sa parcelle, cadastrée section ZW n°19, d’une superficie de 150m², en échange d’une partie de la parcelle cadastrée section ZW n°56, d’une superficie de 100m².

Les frais de bornage et de notaire seront à la charge des propriétaires.

Madame le Maire demande au Conseil Municipal de se prononcer sur cette décision.

 

Le conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité :

 

Approuve l’échange de parcelles entre les propriétaires et la Commune pour permettre la pose d’une bâche de défense extérieure contre l’incendie

Dit que les frais de bornage et de notaire seront à la charge des propriétaires

Mandate Madame le Maire à l’effet de mettre en œuvre cette décision.

 

 

 

 

 

Objet : Motion relative au refus des éoliennes dans la forêt de la Double

 

Madame le Maire rappelle au Conseil Municipal que de très nombreux projets ont été initiés dans la région en vue d’implanter des centrales éoliennes de grande hauteur, dont les projets de Maransin (Gironde), Puymangou – Parcoul, Saint-Vincent-Jalmoutiers, Saint-Aulaye, La Roche-Chalais, Verteillac-Cherval, La Rochebeaucourt-et-Argentine-Champagne-et-Fontaine, Les lèches,  (Dordogne), La Barde, Chepniers – Montlieu-la-Garde, Saint-Palais-de-Négrignac, (Charente Maritime), Yviers – Saint-Vallier – Bardenac – Brossac, Brossac – Chillac, Messac – Mérignac ,  Nonac – Deviat, Chantillac, Baignes-Sainte-Radegonde, Mouthiers-sur-Boëme (Charente) , etc.

 

Notre commune est pleinement concernée par des projets industriels de cette ampleur.

 

Considérant la forêt de la Double comme un espace remarquable,

Considérant que les massifs forestiers relèvent de secteurs très contraints où le développement de l’éolien apparaît inadapté,

Considérant l’impact indéniable qu’auraient des dizaines d’éoliennes sur nos paysages, nos milieux naturels, notre environnement et plus généralement notre cadre de vie et sa quiétude,

Considérant l’impact sur la faune et la flore lors des travaux puis de l’exploitation : déforestation définitive – plusieurs hectares – des accès et des plates-formes techniques, fondations en béton de 1500 tonnes par éolienne dont la plus grande partie sera laissée en place, tranchées pour les raccordements électriques sur des dizaines de kilomètres,

Considérant l’aggravation des risques d’incendies qu’entraîneraient la construction et l’exploitation d’éoliennes en forêt, ainsi que les contraintes induites par les éoliennes sur les avions bombardiers d’eau dans un rayon de 600 mètres,

Considérant le gigantisme des installations projetées en raison du faible vent observé dans la région,

Considérant que leur impact peut se faire sentir à plusieurs dizaines de kilomètres, bien au-delà de la seule sphère communale,

Considérant la prolifération d’éoliennes dans des régions où il n’en était prévu à l’origine que quelques-unes,

Considérant le débat sur la distance minimale d’implantation d’une éolienne par rapport aux habitations, considérant que plus cette distance est petite, plus les risques pour la santé des riverains sont élevés, générés par le bruit, les infrasons, les lumières clignotantes jour et nuit, les effets d’ombre, que le principe de précaution doit donc s’appliquer et retenir une distance de 1500 mètres minimum au lieu des 600 à 900 mètres totalement insuffisants,

Considérant les effets négatifs constatés sur des élevages bovins à proximité d’éoliennes,

Considérant que ce type de projet a un effet négatif sur les valeurs foncières et immobilières, et donc sur le secteur économique de l’immobilier et du bâtiment,

Considérant l’impact négatif sur l’attractivité du territoire et l’économie du tourisme,

Considérant l’incertitude qui existe sur le démantèlement des ouvrages et le flou sur la responsabilité des propriétaires et des communes,

Considérant que l’implantation d’éoliennes dans la région présenterait peu d’intérêt pour la production nationale d’électricité, subventionnée par des fonds publics, cette zone étant peu ventée,

Considérant que les populations concernées sont trompées par un déficit d’information en amont de ces projets, notamment sur les aspects négatifs pour notre territoire,

Considérant le clivage que ces projets peuvent engendrer au sein de la population,

Considérant les risques de procès pour trouble anormal du voisinage,

Considérant l’opposition – constatée au cours de toutes les enquêtes publiques de la région -d’un nombre croissant d’habitants, d’associations, de groupements professionnels, de communes et d’élus à l’encontre de ces projets,

 

Le conseil Municipal, après en avoir délibéré, à la majorité :

  • 16 voix pour
  • 2 abstentions

 

Refuse l’implantation d’éoliennes industrielles sur le territoire de sa commune et dans la forêt de la Double.

 

Demande que cette motion soit portée à la connaissance des communes dans un rayon de 30 kilomètres.